Movies - Other

A Boire [En Seed]

  • Download 5x Faster
  • Download torrent
  • Direct Download
  • Rate this torrent +  |  -
A Boire [En Seed]

Free and Direct Download with Usenet 300GB+ free


Torrent info

Name:A Boire [En Seed]

Total Size: 689.60 MB

Magnet: Magnet Link

Seeds: 1

Leechers: 1

Stream: Watch Online @ Movie4u

Last Updated: 2011-01-05 15:02:49 (Update Now)

Torrent added: 2009-08-28 15:29:32




Torrent Files List


A Boire.avi (Size: 689.60 MB) (Files: 1)

 A Boire.avi

689.60 MB
 

Announce URL: http://tracker.publicbt.com/announce

Torrent description

***ATTENTION*** pour que ce torrent fonctionne vous devez posséder un compte sur www.torrent411.com et ensuite entrez votre passkey manuellement (torrent411.com:56969/passkeyici/announce) ou re-télécharger le torrent du site. Merci! ***ATTENTION***


[size=4][font=verdana]Même si les compteurs seeders, leechers et complétés sont à 0, il est bien seedé quand-même, n'hésitez pas :) [/font][/size]

A Boire [En Seed] preview 0


Date de sortie : 29 Décembre 2004

Réalisé par Marion Vernoux

Avec Edouard Baer, Emmanuelle Béart, Atmen Kélif


29 décembre, 2 800 mètres, -12°C.
Inès Larue aurait bien besoin d'un verre : son amoureux vient de la quitter en lui laissant une note d'hôtel de 12000 EUR en guise de cadeau de rupture.
Pierre-Marie Archambault aurait bien besoin d'un verre : au terme d'une pénible abstinence imposée par son épouse, ce médecin alcoolique en cure de sevrage, a les nerfs à vif.
Seb Abd Al Abbas aurait bien besoin d'un verre : son premier jour de ski se solde par un bras cassé, ses vacances sont à l'eau et sa religion lui interdit d'y ajouter une goutte d'alcool.
Parce que personne ne les attend plus nulle part, parce qu'ils sont aussi glacés que la neige qui les entoure, ces trois estropiés vont trouver le bon cocktail pour remonter la pente : alcool, amour, entraide... (et un zeste de mauvaise foi !).


Secrets de tournage

Western sous la neige
Marion Vernoux explique pourquoi elle a choisi de situer l'action de son cinquième long-métrage dans une station de sports d'hiver : "Je trouvais cocasse d'être entourée d'eau pour parler d'alcool. Avant de choisir la neige et la glace, j'avais envisagé une île ou l'étranger. Mais dès les repérages, la montagne s'est imposée : les stations de sport d'hiver sont aussi artificielles que les villes dans les westerns hollywoodiens (...) Comme le supermarché de Rien à faire, la station de ski de A boire fonctionne à la manière d'une scène de théâtre : c'est un endroit décalé, isolé, bloqué par le froid et par la pente. Une impasse, dans laquelle même le plus lâche ne peut pas faire autrement que de se confronter à lui-même."

Béart, l'humour en douce
Aux côtés des délirants Atmen Kélif et Edouard Baer, qui ont accédé à la notoriété grâce à leurs apparitions sur Canal + (le premier avec les Deschiens, le second dans le "Centre de visionnage"), Emmanuelle Béart, davantage habituée aux rôles dramatiques, fait une nouvelle incursion dans la comédie. Elle s'était déjà illustrée dans ce registre à différents moments de sa carrière : A gauche en sortant de l'ascenseur d'Edouard Molinaro (1998), La Bûche de Danièle Thompson (1999), et Voyance et manigance de Eric Fourniols (2001.

La genèse du projet
C'est à la suite de sa rencontre avec Edouard Baer et Atmen Kélif que la cinéaste a eu l'idée du film : "(...) j'ai eu le coup de foudre pour leur drôlerie", confie-t-elle."(...) j'ai su qu'un jour nous ferions un film ensemble, qui témoignerait de ce qui nous réunissait, à savoir notre liberté à partir en vrille via l'alcool (...) Au fil de l'écriture, j'ai délaissé le récit de notre amitié et de notre alcool festif, j'ai voulu percer le mystère de nos solitudes et de nos souffrances respectives qui nous poussaient à rechercher ces états d'ébriété (...) A boire est devenu un film sur l'épuisement d'une certaine adolescence. Comme si l'histoire s'écrivait après la fête, un lendemain de cuite, une fois qu'on est en mesure de comprendre ce qui s'est passé la veille."

Retrouvailles arrosées
Lorsqu'ils faisaient leurs pitres sur Canal +, Edouard Baer et Atmen Kélif avaient eu l'occasion de jouer ensemble dans des sketches. A boire n'est pas leur première collaboration au cinéma : ils étaient tous deux à l'affiche de Dieu est grand, je suis toute petite de Pascale Bailly et Kelif apparaît dans La Bostella et Akoibon (2005), les deux longs-métrages réalisés par Baer. Ajoutons que Marion Vernoux avait déjà offert un petit rôle à l'ex-Deschiens dans Reines d'un jour.

Inès, un grand coeur en hiver
Emmanuelle Béart parle d'Inès, un personnage haut en couleurs : "Inès est un OVNI ! Et pourtant, il y a quelque chose chez elle que je n'ai probablement jamais laissé passer dans mes autres personnages. Une forme d'abandon, une douceur (...) Avec ma minijupe de Barbie, mes bottes à poils, mon coquard à l'oeil, je me suis rarement sentie aussi ridicule. Mais en même temps, c'était parfait pour le rôle ! Marion s'est amusée avec ma féminité et je l'ai laissée faire."

Seb, l'ange renifleur
Ecrit pour Atmen Kélif, le personnage de Seb, protecteur et loufoque, était, dans une première version du scénario, un ange venu sur terre. Pour l'interpréter, le comédien révèle qu'il s'est inspiré de deux personnes de son entourage : "D'un ami qui parle beaucoup, qui a des théories sur tout, comme Seb. Et de mon frère aîné, qui a une façon très particulière de parler. Il est né en France comme moi, mais il a un phrasé curieux, avec une rigidité dont j'avais besoin (...) Marion m'a donné une clé pour jouer le décalage de Seb. Le nez bouché ! Je disais des choses très graves comme "je vais mourir" sur un air presque enfantin parce que je reniflais. Je commençais à m'amuser avec le personnage, c'était le signe que je commençais à le trouver."

Edouard Baer, l'ivresse du jeu
Edouard Baer confie, à propos du fait de jouer un alcoolique : " Le rapport des alcooliques à leurs corps me fascine (...) Quant on est saoul, les gestes sont décomposés, plus lents, le corps cherche son équilibre. C'est un rythme de corps que j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer. Pendant le tournage, je demandais toujours à Marion Vernoux si Pierre-Marie était en montée ou en descente. Dans un moment d'enthousiasme ou d'apaisement, de douleur ou de dégoût."

Vernoux et Baer, côté Jardin
Pour écrire le script de A boire, Marion Vernoux s'est adjoint les services de Frédéric Jardin, réalisateur de trois longs-métrages dans lesquels on retrouve Edouard Baer : La Folie douce Les Frères Soeur et Cravate club, adaptation du spectacle à succès.

Influences
Marion Vernoux, qui a opté pour un humour très décalé dans A boire, a été influencée par quelques classiques de la comédie américaine : le personnage d'Inès, avec sa façon de "sortir des phrases toutes faites", est selon la cinéaste une "lointaine cousine" de Shirley MacLaine dans La Garçonnière de Billy Wilder. Et, pour la scène de réveillon, elle reconnaît l'influence du maître de l'absurde, Blake Edwards. Dans un autre registre, la réalisatrice a voulu s'inspirer, pour la fin du film, de "l'écriture précieuse" de La Maman et la Putain de Jean Eustache.

Comédiennes pressenties
Karin Viard, que Marion Vernoux avait dirigée dans Reines d'un jour, avait été pressentie pour jouer le rôle principal de A boire. La cinéaste avait également pensé à Marion Cotillard, avant de choisir finalement Emmanuelle Béart.

related torrents

Torrent name

health leech seeds Size
 

comments (0)

Main Menu