Mystery

Fantomas contre Fantomas (1914) avi

  • Download 5x Faster
  • Download torrent
  • Direct Download
  • Rate this torrent +  |  -
Fantomas contre Fantomas (1914) avi

Anonymous and Free Direct Download


Torrent info

Name:Fantomas contre Fantomas (1914) avi

Total Size: 339.83 MB

Magnet: Magnet Link

Seeds: 0

Leechers: 1

Stream: Watch Online @ Movie4u

Last Updated: 2015-09-20 00:52:19 (Update Now)

Torrent added: 2009-08-28 13:30:17



VPN For Torrents

Torrent Files List


Fantomas contre Fantomas (1914).avi (Size: 339.83 MB) (Files: 1)

 Fantomas contre Fantomas (1914).avi

339.83 MB
 

tracker

leech seeds
 

Torrent description

Fantomas contre Fantomas (1914)




Réalisation: Louis Feuillade
Scénario: Louis Feuillade, d’après le roman “Le Policier apache” de Pierre Souvestre et Marcel Allain
Distribution:René Navarre (Fantômas, alias le père Moche et Tom Bob), Edmond Bréon(l’inspecteur Juve), Georges Melchior (Jerôme Fandor), Naudier (Nibet),Renée Carl (Lady Beltham)
Durée: 59 min, NB, muet
http://www.coolfrenchcomics.com/fantomas.htm


Synopsis :
ScotlandYard entre en scene et depeche pour lutter contre Fantomas un de sesplus fins limiers, Tom Bob, qui n'est autre, en realite que Fantomas!




Lesuccès littéraire de Fantômas a inspiré, dès les débuts du cinéma, denombreux réalisateurs français comme étrangers. Citons Edward Sedgwick,metteur en scène américain, qui réalisa Fantômas en 1920, Pal Fejös unAustro-hongrois qui adapta le roman en 1932 ou encore Jean Sacha, en1947, qui fit jouer Simone Signoret dans son Fantômas. Mais l’une despremières adaptations des célèbres ouvrages est celle de LouisFeuillade, qui sortit, entre 1913 et 1914, cinq films sur le fameuxbandit. Des films qui sont considérés encore aujourd’hui comme lespremiers chefs d’œuvre du cinéma, ce que la critique moderne appelleraplus tard le « réalisme fantastique » ou le « fantastique social ».Alain Resnais déclarera d’ailleurs [1] : On dit qu’il y a dans lecinéma une tradition Méliès et une tradition Lumière ; je crois qu’il ya aussi un courant Feuillade qui utilise merveilleusement lefantastique de Méliès et le réalisme de Lumière. Louis Feuillade auradonc considérablement marqué l’histoire du cinéma, et, sur les tracesde son Fantômas, Paris se découvre à la fois dans toute sa noirceur etdans toute sa beauté.

1) Si le premier film de Feuillade necommence pas dans l’appartement de l’inspecteur Juve mais dans un hôteloù le bandit dérobe le collier et l’argent d’une princesse, lespectateur ne tarde pas à être introduit dans les lieux. L’appartementde Juve situé au 142 rue Bonaparte est en effet un endroit récurrentdans tous les films de Feuillade. On y voit l’inspecteur réfléchir auxdifférents moyens d’arrêter Fantômas, avec son ami le journalisteFandor. Cet appartement est également le lieu où Juve manque de sefaire tuer par un serpent introduit dans sa chambre par Fantômas (JuveContre Fantômas). La rue Bonaparte doit sa dénomination à l’empereur dumême nom (arrêté du 12 août 1852). Elle abrite de nombreux monumentsclassés, dont l’Ecole Supérieure des Beaux Arts, les arcades de l’HôtelTorpanne ou encore la façade du château d’Anet.

2) Tout commel’appartement de Juve qui est un lieu récurrent dans les films deFeuillade, le Palais de Justice (4 boulevard du Palais) et laPréfecture de police (7 boulevard du Palais) apparaissent de nombreusesfois à l’image. Fantômas s’échappe même par le toit du Palais deJustice dans Le Mort qui tue. Juve, soupçonné un temps d’être Fantômas,y est également interrogé et est ensuite emprisonné au Dépôt (Fantômascontre Fantômas). Le Dépôt de la Préfecture est la prison provisoire oùl’on amène les individus arrêtés par la police pour cause de flagrantdélit ou par un ordre direct du préfet. On y accède par la voûte duquai de l’Horloge. La création de la Préfecture de Police résulte de laloi du 28 Pluviôse an VIII (17 février 1800). C’est en 1871 qu’elleintègre la Caserne de la Cité, siège qu’elle occupe aujourd’hui.
3)Sur l’île de la Cité, à l’angle de la rue Harlay et du Quai del’Horloge, se trouve l’échoppe de la Mère Toulouche, fripière le jour,receleuse la nuit et grande complice de Fantômas. Ce personnageapparaît dans Le Mort qui tue. L’inspecteur Juve, que tout le mondecroit mort, tué dans une explosion provoquée par Fantômas dansl’épisode précédent, s’est fait embaucher par la mère Toulouche et sefait passer pour un simple d’esprit. Il peut ainsi observer à loisirles agissement de l’ennemi public numéro un et de sa bande.Aujourd’hui, ironie du sort, à l’angle de la rue Harlay et du quai del’Horloge, se situent les locaux de la BNP.

4) Sous la boutiquede la Mère Toulouche, les égouts servent de « cave » pour le recèle.Difficile cependant d’accéder directement au collecteur d’égout del’île de la Cité. Mais il existe, afin de tâter l’ambiance du refugedes bandits, un musée des égouts qui propose de visiter une partie duréseau de la ville. Le musée se situe au Pont de l’Alma, rive gauche,face au 93 quai d’Orsay. La visite est organisée au cœur du réseau etl’on peut y voir le collecteur de l’avenue Bosquet, l’égout élémentairede la rue Cognacq-Jay, le déversoir d’orage de la place de laRésistance ou encore le point de départ de l’émissaire sud qui emmèneune partie des eaux usées de la rive gauche vers la station d’épurationd’Achères.

5) Dans Juve contre Fantômas, une mémorable fusilladea lieu au milieu des entrepôts de Bercy (12e arrondissement) entre lestonneaux de vin. Aujourd’hui, les entrepôts de vin n’existent plus etles rives de la Seine sont longées par la voie express GeorgesPompidou. On peut cependant se promener dans Bercy Village...L’association raconte d’ailleurs sur son site Internet une anecdote surla création du premier entrepôt de vin : On raconte que Louis XIV, venuécouter la messe à Bercy, s’indigna de voir une personne del’assistance rester debout pendant l’office. Il envoya un garde quiconstata, qu’en réalité, il était agenouillé. Sa taille hors du communcausant cette méprise ! Intrigué le roi convoqua ce géant. Son nométait Martin et vigneron bourguignon, son état. Sautant surl’opportunité de cette inopinée rencontre, le sieur Martin demanda auRoi l’autorisation de vendre ses produits sur cette rive de la Seine.Amusé, le Roi accepta. Ainsi naissait le tout premier entrepôt de vinde Bercy.

6) De Bercy au métro Saint-Jacques, il n’y a qu’unpas... qui vous mènera à la prison de la santé (42 rue de la Santé),l’établissement pénitentiaire dans lequel est détenu Fantômas dans Àl’Ombre de la guillotine, et au 96 boulevard Arago, appartement danslequel Lady Beltham mijote son évasion. Un acteur prendra en effet laplace de Fantômas, avec la complicité plus ou moins volontaire desgardiens de prison, et manquera de se faire guillotiner à sa place !Sauvé par l’inspecteur Juve dans le film (et par la censure del’époque, peu habituée aux effusions de sang), l’acteur aura moins dechance dans le livre de Souvestre et Allain !

7) Par le métrotoujours, rejoignez la ligne 2 et effectuez le trajet entre BarbèsRochechouart et La Chapelle. La ligne aérienne surplombe Paris. DansJuve contre Fantômas, Fandor y suit une jolie fille, complice dubandit. Paris défile derrière les vitres, tandis que le journaliste nequitte pas la jeune femme des yeux...

Dans À l’Ombre de la guillotine, on découvre l’un des repaires dumonstre. Il vient de tuer Lord Beltham et se fait passer pour Gurn,connaissance d’affaires de la victime et amant de sa femme, LadyBeltham. Le 147 rue Levert abrite des malles, dont une contient lecadavre du Lord. C’est la première arrestation de Fantômas parl’inspecteur Juve... ce n’est malheureusement pas la dernière !

related torrents

Torrent name

health leech seeds Size
 


comments (0)

Main Menu