TV - Other

Debat Royal Bayrou qualité audio ok

  • Download 5x Faster
  • Download torrent
  • Direct Download
  • Rate this torrent +  |  -
Debat Royal Bayrou qualité audio ok

Download FREE And Anonymously


Torrent info

Name:Debat Royal Bayrou qualité audio ok

Total Size: 100.15 MB

Magnet: Magnet Link

Seeds: 0

Leechers: 0

Stream: Watch Full Movie @ Movie4u

Last Updated: 2010-05-22 22:43:51 (Update Now)

Torrent added: 2009-08-23 19:20:38



VPN For Torrents

Torrent Files List


Torrent downloaded from Demonoid.com.txt (Size: 100.15 MB) (Files: 4)

 Torrent downloaded from Demonoid.com.txt

0.05 KB

 Debat Royal-Bayrou qualité audio ok.mp3

100.07 MB

 Compte rendu du débat par l'A.F.P..rtf

9.46 KB

 Compte rendu du débat par l'A.F.P..doc

69.50 KB
 

Announce URL: http://open.tracker.thepiratebay.org/announce

Torrent description

Audio du débat mp3128)fait à partir de la video Mpeg

Royal et Bayrou: débat courtois mais pas de rapprochement avant le second tour


Le dialogue télévisé entre Ségolène Royal et François Bayrou a marqué samedi un dégel des relations entre la candidate PS et le président de l'UDF, qui ont échangé courtoisement leurs points de vue mais sans amorcer de rapprochement politique à huit jours du second tour.

Les deux débatteurs ont annoncé la couleur dès le départ: l'objectif de ce dialogue inédit, proposé par la candidate socialiste qui cherche à séduire l'électorat centriste pour battre Nicolas Sarkozy, n'était pas de déboucher sur "un ralliement" du candidat UDF, éliminé au premier tour.

Arrivé troisième le 22 avril avec 18,57% des voix, M. Bayrou, dont les 6,8 millions d'électeurs vont faire la décision le 6 mai, a réaffirmé devant les caméras et micros de BFM TV et RMC qu'il ne donnerait pas de consigne de vote.

Ségolène Royal, elle, n'a rien lâché de son "pacte présidentiel", à la satisfaction de ceux parmi les socialistes qui redoutaient la naissance en direct d'une alliance avec l'UDF. "Je ne cherche pas à convaincre François Bayrou" mais à "faire un bout de chemin ensemble" et à entretenir "le dialogue direct avec les Français", a-t-elle souligné.

Un peu froid au départ, le débat, qui a duré une heure trois quarts, s'est animé pour devenir franchement cordial et détendu, avec des traits d'humour de part et d'autre. "Vous êtes un excellent défenseur du pacte présidentiel!", a lancé à un moment Mme Royal. "Si vous n'avez que des défenseurs comme moi, vous avez de quoi vous inquiéter", a répondu M. Bayrou.

Tous deux avaient d'emblée donné le sens de leur rencontre. "Cet événement sans précédent souligne la modernisation de la vie politique et le besoin de sortir de l'affrontement bloc contre bloc", a déclaré la candidate socialiste, qualifiée pour le second tour avec Nicolas Sarkozy. "Rien n'est plus nécessaire que de faire bouger les lignes", a renchéri François Bayrou, qui avait axé sa campagne sur ce thème.

En campagne à Valenciennes (Nord), Nicolas Sarkozy a parlé de "petites combines dans un hôtel parisien", avant de dénoncer dans le JDD un débat "contraire à l'esprit de nos institutions", "le summum de ce que la IVè république avait de plus caricatural".

Les deux "rénovateurs" ont exprimé "des convergences" sur "l'Etat impartial" --dénonçant "le verrouillage médiatique" et "les collusions d'intérêts"--, la réforme des institutions et sur des sujets de société: lutte contre la délinquance juvénile, police de proximité.

S'il n'a pas manifesté "le même emballement" que Mme Royal pour le drapeau tricolore, c'est surtout sur les sujets économiques et sociaux que M. Bayrou s'est franchement opposé au "pacte présidentiel".

Pour le leader centriste, qui a dénoncé "l'addition des promesses électorales" de Mme Royal comme de M. Sarkozy, ce n'est pas "en donnant de l'argent à un grand nombre de catégories de Français qu'on va relancer la machine. Ca n'a jamais marché". Il reproche à la socialiste de vouloir multiplier les interventions de l'Etat.

Les 35 heures, les régimes spéciaux de retraite, le Smic ont été autant de sujets de discorde. M. Bayrou s'est néanmoins offert le luxe de conseiller à Mme Royal d'"aller plus loin" dans la revalorisation des petites retraites...

Sur l'Europe, ils ne sont d'accord que sur la nécessité de soumettre à référendum un nouveau texte sur la réforme des institutions.

Mais le président de l'UDF a qualifié d'"idée pas sérieuse" le salaire minimum européen souhaité par la candidate PS, et affirmé que Mme Royal et M. Sarkozy, qui "ont pourfendu ensemble la Banque centrale européenne", "se trompent tous les deux" en prônant un euro plus faible.

Par Pascale JUILLIARD et Thierry MASUREPARIS (AFP)

related torrents

Torrent name

health leech seeds Size
 


comments (0)

Main Menu

 

script data-cfasync="false" src="//d2ghscazvn398x.cloudfront.net/?cshgd=690275">