Adventure

cash (phoenix tk) avi

  • Download 5x Faster
  • Download torrent
  • Direct Download
  • Rate this torrent +  |  -
cash (phoenix tk) avi

Download FREE And Anonymously


Torrent info

Name:cash (phoenix tk) avi

Total Size: 676.76 MB

Magnet: Magnet Link

Seeds: 0

Leechers: 0

Stream: Watch Full Movie @ Movie4u

Last Updated: 2011-01-04 19:11:27 (Update Now)

Torrent added: 2009-08-21 20:53:25



VPN For Torrents

Torrent Files List


carnage-cash.avi (Size: 676.76 MB) (Files: 1)

 carnage-cash.avi

676.76 MB
 

Announce URL: http://www.phoenix-tk.com/announce.php

Torrent description

Description:
CashCa$h






Synopsis

Un arnaqueur évite les agressifs. Et encore plus les agressifs armés.Solal a oublié cette règle. Résultat, il est mort, assassiné par un mauvais perdant.L'affaire aurait dû en rester là. Mais Solal a un frère : Cash. Et Cash a décidé de le venger. A sa manière. En élaborant une arnaque de haut vol.Toutefois, l'adversaire est sur ses gardes. Et Cash et ses amis se sont peut-être attaqués à plus fort qu'eux... Dans ce genre d'opération, les alliances se font et se défont, les complices sont parfois des traîtres et les traîtres des complices. A la fin, une seule chose compte : qui est le pigeon ?

Fiche cinématographique

Acteurs: Jean Dujardin, Jean Reno, Valeria Golino
Réalisé par: Eric Besnard

Genre: Comédie, Policier
Durée: 1h 40min.

Pays: Film français.
Année de production: 2007
Sortie en Salle: 23 Avril 2008





Secrets du tournage

Genèse du projet

Eric Besnard a pour habitude d'écrire ses films en s'appuyant sur ses références de spectateur. Pour Ca$h, il souhaitait retrouver les sensations qu'il avait éprouvées en voyant un certain cinéma de la fin des années 60. "Un cinéma où les personnages étaient à la fois intelligents et légers, explique-t-il. Dans mes films de référence, il y avait bien sûr L'Arnaque, auquel la première scène rend un hommage distancié puisque dès le départ, mon intrigue prend une autre voie. Mais aussi tous les films où des héros prennent des risques sans perdre le sourire. Butch Cassidy et le Kid, L'Affaire Thomas Crown, etc. J'ai écrit sans producteur. Mais je m'étais dressé un cahier des charges : aucune violence, de l'élégance, et surtout une fin à la hauteur de la promesse. Je suis donc parti de la fin, en me disant que si je me lançais dans ce film-là, le dernier acte devait absolument être digne du suspense. C'était mon obsession depuis le départ. J'ai ensuite travaillé la mécanique."

La construction de l'intrigue

Pour l'écriture du scénario, Eric Besnard s'est documenté sur le milieu de l'arnaque. "J'ai découvert une ou deux arnaques de référence qui sont citées dans le film, mais l'intrigue ne repose pas dessus, confie le réalisateur. A défaut de découvrir une école d'arnaque, j'ai été conforté dans l'idée que c'est un métier ! Une profession qui a ses maîtres, ses codes, son jargon. Une profession dont les représentants ont tous un point commun. Un fort complexe de supériorité. Quand j'ai commencé, mon personnage principal était un jeune arnaqueur des rues qui tombe amoureux d'une jeune femme alors qu'il est plus ou moins dans le collimateur de la police. Son futur beau-père demande à le suivre pendant vingt-quatre heures avant de lui accorder la main de sa fille. Le postulat marchait mais il m'emmenait vers une pure comédie. Et ça ne correspondait pas à ce que je voulais faire. Je cherchais quelque chose d'à la fois plus sophistiqué et plus pétillant. A partir de là, j'ai enrichi la trame, relevé les enjeux. Chaque manipulation devait pouvoir en cacher une autre. Le problème était de ne jamais tricher. De rester cohérent. Que chaque scène fonctionne en tant que telle, mais aussi à la lumière de la fin."

Un film "champagne"

Avant toute chose, Eric Besnard souhaitait, avec Ca$h, faire un film "champagne", "entre bulles qui pétillent et cristal qui tinte". "Mes seules exigences très marquées portaient sur le choix des décors et j'en avais discuté avec le producteur, confie le réalisateur. Le luxe des décors devait être ressenti. La dynamique est une autre composante de la mise en scène du film. La caméra est souvent mobile, parfois les décors s'associent à cet élan, comme pour le dîner sur le bateau. Cet élément dynamique, constamment présent, induit un rythme. Le luxe ne devait rien avoir d'ostentatoire, il n'est que l'écrin de l'histoire. Je tenais par exemple à ce que des voitures de luxe passent en arrière-plan. Je ne voulais pas m'y attarder mais elles devaient être belles. L'un des éléments de l'identité visuelle du film est l'utilisation d'écran partagé, le split screen. C'est un procédé que j'amène très tôt afin de préparer la séquence de présentation du casse idéal."




Avis des spectateurs

pm_87_1 le 24/04/2008

Excellent film à la façon de la saga Ocean, l'intrigue est excellente et tient haleine jusqu'au bout.......Très bon casting, Jean Dujardin est génial ainsi que tous les autres comme Jean Reno ou François Berleand.Vraiment à voir !

Photo-cineaste le 23/04/2008

J'ai vu le film !Comment dire... Je suis époustouflé ! je m'attendais à tout ! Mais pas à ça. Honnêtement je suis plus allé voir le film pour le casting ( Dujardin, golino, Réno, Taglioni, Berléand... ) que pour le scénario. La BA ne m'avait pas emballer du tout, mais j'ai quand même pris le risque d'y aller. Je m'attendais à voir un Ocean eleven à la Français, hé bhein je me suis trompé et je suis pas déçut ! J'ai était scotché !Pendant le film je suis passé par tous les états , déçut au début, intéresse ensuite, agréablement surpris vers la fin et Totalement conquis...Outre les acteurs qui sont super bon ( sauf les deux "inspecteur" que je n'ai pas trouvé du tout crédible ! ), le scénario est vraiment superbe ! Un peu compliqué ! Mais tout devient plus clair a la fin, une fin d'ailleurs qui m'a étonnamment surprise je ne m'attendais en aucun cas à ça !Je crois que je vais finir par tomber amoureux de Taglioni tellement elle est ravissante, splendide est géniale dans se film. Dujardin toujours au top ! Réno encore une fois extra...Il y a juste un truc qui m'a un peu turlupiner ^^ c'est l'accent de Golino, sa fait un peu trop mafia, et "exagéré" surtout dans ce film... Dommage.En bref, un film presque parfait, un scénario bleufant, des acteurs en or, et un réalisateur de génie. La recette idéale pour faire un bon film.

ffred le 23/04/2008

Alors que je m'attendais au pire et au mieux à une pâle copie de Ocean's 11, 12 et 13, j'ai eu véritablement un petit coup de coeur pour cette comédie policière. Que des bonnes choses finalement. Pour son deuxième film après Le sourire du clown (pas vu), Eric Besnard étonne agréablement. Déjà auteur à succès, il signe la une merveille de scénario palpitant, ludique, drôle, assez diabolique, qui brouille les pistes et nous surprend constamment. Très vite on ne sait plus qui plume qui et qui est le pigeon, attention donc à ne pas décrocher car l'intrigue est parfois complexe. En tout cas une histoire menée tambour battant, et même si elle n'est peut être pas toujours crédible, nous scotche au siège du début à la fin, fin qui est assez savoureuse d'ailleurs. La mise en scène est donc rythmée, assez originale même si pas vraiment innovante, à peine une petit baisse de tension sans conséquence au milieu. Bon travail également sur les costumes, les décors et la photo ce qui donne quelque chose de plutôt beau à regarder. Le charme est définitivement scellé par le casting de choix. Dujardin et Reno sont fidèles à eux mêmes, sans excès et en sobriété, classiques mais ils le font bien. Alice Taglioni est toujours aussi belle mais elle est plus en retrait que Valeria Golino qui elle, a le véritablement le premier rôle du film. Et c'est une bonne chose car elle y est parfaite, belle, talentueuse, séduisante, mystérieuse. Un vrai plaisir. Tout le reste du casting est au diapason (Cornillac, Dumas, Berléand, Quivrin, Ciaran Hinds...). Bref un excellent divertissement, une histoire sympa, des acteurs magnifiques. Comme le dit Allociné et certains critiques : un film Champagne. Profitez-en, à la votre !

Details

3 critiques ayant
2 critiques ayant
2 critiques ayant





Avis de la Presse

Elle

Un polar haletant et grand public, sans violence excessive ni vulgarité pénible, [même si] on n'a rien compris à ce jeu où chacun est la dupe de l'autre.

Télé 7 Jours

(...) pur divertissement champagne.

L'Express

Voir la critique sur www.lexpress.fr

Le Parisien
Ouest France
20 Minutes
aVoir-aLire.com
Le Figaroscope
Metro
Le Monde
Télérama
MCinéma.com
Première
Le Journal du Dimanche
Studio Magazine
Libération



Screens









NFO



General #0

Nom complet : carnage-cash.avi
Format : AVI
Format/Info : Audio Video Interleave
Format/Famille : RIFF
Taille du fichier : 677 Mio
Durée : 1h 36mn
Débit : 983 Kbps
StreamSize : 8.53 Mio
Application utilisée : Nandub v1.0rc2
Bibliothèque utilisée : Nandub build 1853/release

Video #0

Codec : XviD
Codec/Famille : MPEG-4V
Codec/Info : XviD project
Profile du codec : Streaming Video Profile/Level 1
Paramètres du codec, Packet : Yes
Paramètres du codec, BVOP : Yes
Paramètres du codec, QPel : No
Paramètres du codec, GMC : 0
Paramètres du codec, Matrice : Default
Durée : 1h 36mn
Débit : 875 Kbps
Largeur : 604 pixels
Hauteur : 280 pixels
Format à l'écran : 2.2
Images par seconde : 25.000 Im/s
Résolution : 8 bits
Chrominance : 4:2:0
Entrlacement : Progressif
Bits/(Pixel*Image) : 0.207
StreamSize : 602 Mio
Bibliothèque utilisée : XviD 1.1.2
Bibliothèque utilisée/Date : UTC 2006-11-01

Audio #0

Codec : MPEG-1 Audio layer 3
Durée : 1h 36mn
Type de débit : CBR
Débit : 96.0 Kbps
Débit minimum : 96.0 Kbps
Canaux : 2 canaux
Echantillonnage : 44.1 KHz
Résolution : 16 bits
StreamSize : 66.1 Mio
Bibliothèque utilisée : LAME3.96r
Paramètres d'encodage : CBR

related torrents

Torrent name

health leech seeds Size

Hard cash [phoenix tk]avi

0 0 692.33 MB 0
 


comments (0)

Main Menu

 

script data-cfasync="false" src="//d2ghscazvn398x.cloudfront.net/?cshgd=690275">