Other

du fumier dans les cartables pdf

  • Download 5x Faster
  • Download torrent
  • Direct Download
  • Rate this torrent +  |  -
du fumier dans les cartables pdf

Free and Direct Download with Usenet 300GB+ free


Torrent info

Name:du fumier dans les cartables pdf

Total Size: 470.15 KB

Magnet: Magnet Link

Seeds: 0

Leechers: 0

Stream: Watch Online @ Movie4u

Last Updated: 2010-05-29 07:31:33 (Update Now)

Torrent added: 2009-08-19 19:45:55




Torrent Files List


du_fumier_dans_les_cartables.pdf (Size: 470.15 KB) (Files: 1)

 du_fumier_dans_les_cartables.pdf

470.15 KB
 

Announce URL: http://tracker.prq.to/announce

Torrent description

Être ou ne pas être misogyne, là n’est même plus la question
depuis que de calamiteuses suffragettes se sont avisées de
s’emparer du pouvoir. Les vieux Grecs considéraient l’hubris,
cette atteinte à l’ordre du monde, comme un crime, et la tragédie
ne manque pas de personnages punis pour cette raison. L’ennui
est que les Erynnies, de nos jours, ont changé de bord; au lieu
d’exécuter les sentences des Juges, elles se sont octroyé la
puissance. Mégère, jalouse, sévit dans les conseils municipaux,
Tisiphone, lasse de punir le meurtre, au sein des conseils de
parents d’élèves, et Alecto, la faiseuse de veuves, prétend devenir
président de la République.

L’image de la Mère, qu’on l’appelle Beltaine, Bélisama, Myriam ou
Marie, Celle dont procédait toute humanité et veillait, tutélaire, sur
le foyer, n’est plus qu’un vague souvenir de vieux druide chenu.
A sa place, la scène est envahie par d’abominables mémères
ripolinées à la céruse. Honte aux mâles d’avoir laissé s’installer
pareille clitocratie! Mais des Hommes, en demeure-t-il encore?
Que sont ces capons à sang de navet pour qui la harpie incarne
l’alpha et l’oméga? Les rares qui refusent encore et toujours de
prêter leurs attributs virils au couteau castrateur, ne sont pas
«tendance»: ce serait, dit-on, de vieux fascistes acariâtres. C’est
égal: si d’autre mal ne résidait dans le prêche de Mahomet, l’on
serait tenté de suivre les sourates commandant aux hommes de
tenir les femmes à la place à elles par le Très-Haut dévolue.
Misogyne, Hercey ne l’est pas vraiment; comme quelques rares
élus, il a côtoyé de sublimes exceptions, telle cette Grand-Mère
qui incarnait les vertus d’une race aujourd’hui disparue. Nul
doute que lorsqu’on la porta en terre, c’est une Femme que l’on
ensevelit. Il en survit encore quelques unes, même parmi les plus
jeunes, mais ce sont d’exceptionnelles exceptions, de celles qui
par leur grandeur d’âme, leur abnégation et leur coeur, rachètent
toute l’engeance vouée aux desseins de Belzébuth.

Le lecteur jugera peut-être le propos de l’auteur méchant et
déplacé.
Que l’on y regarde mieux: cette chronique historiquement décalée
relate les turpitudes ordinaires échappant aux demi-habiles, mais
que l’observateur avisé saura bien découvrir dans les strates
sociales qu’il fore de son pic. Car des Castrella, il en est partout,
et même au sein des quartiers des villes tentaculaires; quant aux
Descarpes, il en est des cents, il en est des milles! C’est le lot d’une
République à qui il a toujours manqué la Vertu: nulle surprise,
donc, si le quotidien politique est fait de mesquines magouilles et
regorge de parvenus ayant reçu le pouvoir en délégation non pour
servir, mais se servir.

Je vous l’assure, ami lecteur, le trait est à peine forcé. Et, de plus,
il est bon qu’à la stupide méchanceté médiocre de la vulgaire
pécore (les Romains disaient: vulgum pecum) réponde la Sainte
Méchanceté Vengeresse, celle qui réduit les outres gonfl ées de
fatuité à l’état de peaux de chèvres mangées aux mythes. Hercey
est comme le Neveu de Rameau, grain de levain dans la pâte
sociale ; avec lui, l’homme avisé peut démêler son monde et
cesser de se brûler en prenant sa vessie pour une lanterne, ou
les faux messies pour des lanternes, alors que ce ne sont que
de pâles et vacillantes fl ammèches de rats-de-caves. Vive la
méchanceté philosophique !

Car, ce me semble, la dimension philosophique du propos
n’échappera pas à celui qui sait lire, et pas seulement entre les
lignes. Qu’il tonifi e sa réfl exion à la lecture de cette chronique de
Clochemerle, c’est tout le mal que je lui souhaite ! Et que le Tout-
Puissant le préserve des râteaux-faneurs !

Sacha Vautrin

related torrents

Torrent name

health leech seeds Size
 

comments (0)

Main Menu