Documentary

Steinberg (1995) documentary about Canadian supermarket chain

  • Download 5x Faster
  • Download torrent
  • Direct Download
  • Rate this torrent +  |  -
Steinberg (1995) documentary about Canadian supermarket chain

Anonymous and Free Direct Download 300GB+


Torrent info

Name:Steinberg (1995) documentary about Canadian supermarket chain

Total Size: 1.37 GB

Magnet: Magnet Link

Seeds: 0

Leechers: 0

Stream: Watch Online @ Movie4u

Last Updated: 2010-05-20 14:23:59 (Update Now)

Torrent added: 2009-09-01 20:21:07



VPN For Torrents

Torrent Files List


steinberg-xvid-VHS-dub.nfo (Size: 1.37 GB) (Files: 3)

 steinberg-xvid-VHS-dub.nfo

3.30 KB

 Steinberg_doc_1995_xvid_cd1.avi

700.38 MB

 Steinberg_doc_1995_xvid_cd2.avi

699.06 MB
 

Announce URL: http://tracker.prq.to/announce

Torrent description

Steinberg (1995)

Steinberg is a 1995 documentary aired on TVA in French in Canada about Sam Steinberg and his supermarket chain, Steinberg's. It aired in three parts. This is an xvid copy from the original. VHS quality.


STEINBERG
1995, 3 épisodes
série documentaire

La série Steinberg, c'est d'abord l'histoire d'un homme exceptionnel, de sa famille, de sa communauté. C'est aussi la naissance, la croissance et la mort d'une entreprise qui a marqué l'histoire du Québec. C'est enfin, à travers ce double récit, un portrait de l'économie québécoise.

Né dans le «no man’s land» - la «Main» - qui séparait autrefois la contrée des anglophones à l’ouest et le territoire des francophones à l’est, Sam Steinberg fut le premier commerçant à déceler, dans l’éclosion du Québec moderne, non seulement l’apparition d’un marché, mais encore d’un marché de masse - passez-nous l’expression - distinct.

Monsieur Sam, comme l'appelaient ses proches et beaucoup de ses clientes, fut plus qu'un simple épicier. Il fut l'inventeur d'une nouvelle façon de concevoir le commerce de l'alimentation au Québec. Il a innové dans la distribution, les services aux clients, et fut un des premiers entrepreneurs à se lancer dans l'immobilier commercial, au moment où être «vendeur de laitue» était encore une profession dépréciée en Amérique du Nord. Juif anglophone, il s'est imposé dans une société fortement nationaliste, et méfiante face aux juifs. Illustration de son succès: les Québécois disaient «faire son Steinberg», au lieu de «faire son marché». Son approche du commerce a même servi de modèle à l'étranger, en France notamment, où il a implanté à la fin des année 1960 les premiers supermarchés «à l'américaine».

Raconter l'histoire de Steinberg, c'est raconter l'immigration à Montréal au début du siècle, la vie quotidienne de la communauté juive de la «Maine», les années douloureuses de la crise et de la guerre, l'éveil du Québec au modernisme dans les années 1950, les luttes syndicales des années 1960 et la montée du nationalisme, y compris l'épisode mouvementé du FLQ (c'est lors d'un conflit chez Steinberg que l'agent Robert Samson fut victime de l'explosion d'une bombe qu'il allait déposer). Mais c'est aussi évoquer les problèmes de succession qu'ont connus tant d'entreprises familiales québécoises. Enfin la phase ultime de cette saga met en scène la Caisse de dépôts et de placements du Québec qui transféra l'empire à un gestionnaire professionnel dont l'échec illustre à sa façon les ratés de ce qu'on a appelé «Québec inc.». À chaque époque, en somme, l'histoire «micro-économique» de Steinberg, comme entreprise, rejoint l'histoire «macro-économique» du Québec.

Chronique d’une entreprise familiale, Steinberg affiche aussi des personnages secondaires saisissants - notamment, Ida, la mère, qui a ouvert la première épicerie en 1917 et donné à l'entreprise sa philosophie commerciale, et Mitzi, la fille, qui ne parvint qu'à demi à assumer la succession, en partie parce qu'on l'y avait mal préparé, en partie parce que l'entourage de son père, plutôt conservateur, n'était pas prêt à accueillir l'héritière. Destin tragique, typique hélas de la «family business».

prix gémeaux (1996)
1. Meilleures recherche série d’information : affaires publiques documentaires toutes catégories ou spécial d’information : Terry Foxman, Tom Puchniak et Pierre Sormany
2. Meilleur montage : toutes catégories documentaire, série d’information : affaires publiques ou spécial d’information : Vidal Béïque
3. Prix du multiculturalisme

http://www.sovimage.qc.ca/rdo_stei_01.shtml

related torrents

Torrent name

health leech seeds Size
 


comments (0)

Main Menu