Documentary

HOTEL CALIFORNIA Documentaire 2008 VO st FRENCH John Doe avi

  • Download 5x Faster
  • Download torrent
  • Direct Download
  • Rate this torrent +  |  -
HOTEL CALIFORNIA Documentaire 2008 VO st FRENCH John Doe avi

Anonymous and free Direct Download 300GB+


Torrent info

Name:HOTEL CALIFORNIA Documentaire 2008 VO st FRENCH John Doe avi

Total Size: 699.76 MB

Magnet: Magnet Link

Seeds: 0

Leechers: 0

Stream: Watch Online @ Movie4u

Last Updated: 2010-12-31 01:20:32 (Update Now)

Torrent added: 2009-09-01 14:38:56



SpyOFF VPN

Torrent Files List


HOTEL.CALIFORNIA.Documentaire.2008.VO-st.FRENCH.John.Doe.avi (Size: 699.76 MB) (Files: 2)

 HOTEL.CALIFORNIA.Documentaire.2008.VO-st.FRENCH.John.Doe.avi

699.74 MB

 HOTEL.CALIFORNIA.nfo

14.36 KB
 

Announce URL: http://www.freetorrent.fr/announce.php?pid=1b5099f316b0a14dcc571851fd2b7c86

Torrent description

HOTEL CALIFORNIA - Documentaire - VO Sous-titres FRANCAIS. 52 minutes.

" Si tu veux rester en vie, evite ce coin m'a dit Skip ".
J'y suis donc alle.
Cactus geants, peyolt, desert, Missions abandonnees, espaces et solitudes. Cox VW rouge sur les pistes defoncees en quittant Mexico uno, la seule route potable de Basse Californie. 2 500 bornes de paix, de reflexion et de 6 feuilles.

" Hotel California " c'est l'histoire d'une poignee d'americains abandonnes par leurs reves a San Diego, Californie. Dernier rampart avant le carton et la rue, le Plaza Hotel est un lieu etrange. Il y defile une cohorte d'ecorches. Anciens du Vietnam, homos delaisses, femmes battues, mamies en fuite, fous gentils vires des asiles, noirs au passe genant.

Chacun a une bonne raison de se faire oublier au Plaza : pas cher, mieux que le trottoir, il y regne une atmosphere de complicite, de mysteres, d'agitation quand les flics debarquent, de grandeur dechue, de bruits de couloirs, de puanteur et de beaute.

De bieres en joints, j'y ai trouve des gens simples, tortures par leur passe mais confiants envers l'avenir.

C'est si facile de trouver 1 million de dollars en Californie ! Cet hotel a quelque chose de vivant.

Vieux paquebot rafistole, chouchoute par les soignants que sont ses mecanos, liftiers, hommes de reception et hommes de nuit. Le Plaza recele des centaines d'histoires troubles. Quelques unes sont contees dans ce documentaire, riche en musiques, en contrepieds et en portraits. 7 personnages m'ont fait vivre leur quotidien pendant un mois de Decembre, dans la douceur du Pacifique a la frontiere mexico-americaine.

Il y a Skip, porte sur la fumee bleue, vivant depuis 2 ans dans un 4 m2 encombre de tickets de loto perime, de carcasses de bieres et jouant de la musique sur un synthe imaginaire. Mon vieux pote Skip, qui m'entrainera dans ses obsessions, ses angoisses, ses fou-rires, ses cuites et ses histoires a dormir debout.

Il y a Mr. K. Le boss de l'hotel. Ancien "Marines", il passe son temps a monter dans les etages a la recherche de la chambre dont provient la consommation excessive en eau chaude de tout l'hotel. Un cadavre dans une baignoire ? Plus rien ne l'etonne. C'est San Diego, p'tit !

Il y a Barbara. Elle ne peut plus bouger de sa chambre parce qu'avec ses 170 kilos, elle fait souffrir le vieil ascenceur. Elle joue toute la journee a sa Super-Nintendo, pas la derniere a la mode, la moins chere, celle que de jeunes ados lui ont refourgue pour 20 $ il y a au moins 5 ans ! Violee par son pere, puis par son mari, elle a fuit sa famille et abandonne ses enfants. Barbara n'a ni amie, ni passion. Elle est juste la, avec un coeur gros comme ca.

Il y a Patrick, jeune et fougueux, trop peut-etre avec les vieux fossiles de l'hotel. Son trip c'est Hollywood. Des qu'il aura assez de tunes, il va bouffer la route pour devenir une star, pas dans le genre intello, non, plutot "warrior", l'action, quoi. Alors jusque la, il fait regner la terreur a la reception. Il s'en fout, de toute facon, c'est deja mieux que son Texas natal pourri. On est en Californie mon pote !

Il y a Eva, la doyenne du Plaza. Depuis 28 ans elle chasse les cafards de sa chambre a coup de tapette et de produits chimiques. Echappee de son Angleterre, a cause d'un mari trop brutal. Elle espere rester assez eveillee pour ne pas finir dans un hospice. Eva aimerait tant voir autre chose que des films violents, tellement a l'image de la rue. Mamie Eva m'a rappele quelqu'un. On a tous une grand-mere qui attend chaque jour notre visite et qui se couche le soir en souriant parce qu'elle est sure que vous viendrez demain, Peut-etre ...

Il y a Perry. Un rien barre. Pas mechant, il cherche je n'ai jamais su trop quoi. Parfois tres logique, parfois debarque de Pluton. Pas mechant. Tendre, il vit dans un desordre indescriptible, si Mr. K. voit un jour son taudit, sur qu'il le vire. Sa fixation c'est de retrouver le chainon manquant dans sa genealogie, prouvant qu'il est un descendant de R.S. Johnson, 28 eme president des Etats-Unis. Heritier donc. Ce n'est pas grave si son homonyme etait blanc et lui noir comme la nuit, la preuve est la, quelque part dans les documents qu'il accumule depuis 25 ans. Perry n'est vraiment pas mechant, non. Un rien barre.

Il y a Ezachiel, "l'elevator man". Il est des gens qui souhaitent enterrer leur passe. Ezachiel est multiple. Il est profond et costaud. Il ne faut pas lui chatouiller le respect. Il faut lui parler mieux, sinon il s'enerve. Et il y a des tas de gens qui enervent Ezachiel. Surtout la nuit vers 3 heures. Ezachiel ne sait pas trop ce qu'il fait la. Mais ailleurs ne l'interresse pas non plus, c'est plein de gens qui l'enerve. Ezachiel est sincere et drole. Il ne faut simplement pas lui manquer de respect, comme l'apprendra a ses depends un alcoolo du 7eme. Et quand Ezachiel se met en petard, ca vaut l'heure tardive !

Et puis il y a le Plaza Hotel. Tronant au milieu de Downtown San Diego. Vieillard de 75 ans, il est un point strategique pour tous les deals, tous les zonards, tous les flics a la recherche des deals de zonards. 175 chambre deguinglees, 2 kilometres de moquettes puantes et dans son sous-sol un vestige de la prohibition : le "Chee-Chee club". Le spot le plus en vue de la ville dans les annee 30, c'est dire !

Depuis le 9 eme etage on peut apercevoir sur la fine ligne de l'horizon, Tijuana, la plus grosse ville frontiere au monde, avec ses dealers, ses tueurs, ses vices.

HOTEL CALIFORNIA : 52 minutes de dejanteries, de plaisirs et de clins d'oeils.

A VOIR IMPERATIVEMENT !

Cette creation est mise a disposition sous un contrat Creative Commons.
Merci à tous les membres de freetorrent.fr pour l'aide et le partage de mes films.

Images et extraits vidéos du film : [url]http://johndoefilms.wordpress.com/2-hotel-california/[/url]

Merci de garder en partage (SEED) le plus longtemps possible, les docs libres sont rares et celui-là vous fera délirer !

JOHN Doe.

related torrents

Torrent name

health leech seeds Size
 


comments (0)

Main Menu