Documentary

2001 L'Odyssee de L'Espace DivX HQ [XviD AC3]Team Dalton[phoenix tk] avi

  • Download 5x Faster
  • Download torrent
  • Direct Download
  • Rate this torrent +  |  -
2001 L'Odyssee de L'Espace DivX HQ [XviD AC3]Team Dalton[phoenix tk] avi

Free and Direct Download with Usenet.nl 300GB+ free


Torrent info

Name:2001 L'Odyssee de L'Espace DivX HQ [XviD AC3]Team Dalton[phoenix tk] avi

Total Size: 1.42 GB

Magnet: Magnet Link

Seeds: 0

Leechers: 0

Stream: Watch Online @ Movie4u

Last Updated: 2010-11-15 23:24:54 (Update Now)

Torrent added: 2009-09-01 07:21:24





Torrent Files List


2001 L'Odyssee de L'Espace DivX HQ [XviD-AC3]Team Dalton[phoenix-tk].avi (Size: 1.42 GB) (Files: 1)

 2001 L'Odyssee de L'Espace DivX HQ [XviD-AC3]Team Dalton[phoenix-tk].avi

1.42 GB
 

Announce URL: http://www.phoenix-tk.com/announce.php

Torrent description

Date de sortie : 27 Septembre 1968
Date de reprise : 7 Mars 2001
Réalisé par Stanley Kubrick
Avec Keir Dullea, Gary Lockwood, William Sylvester
Film américain, britannique.
Genre : Science fiction
Durée :2h 21min.
Année de production : 1968
Titre original : 2001 : A Space Odyssey



A l’aube de l’humanité, un mystérieux monolithe apparaît au milieu des primates.

Plusieurs milliers d’années plus tard,
il réapparaît sur la lune Clavius où les terriens ont construit une base spatiale.

Une équipe d’astronautes est envoyée vers Jupiter
afin de percer le mystère d’un étrange signal
qui est vraisemblablement lié au monolithe.

A bord du vaisseau où la majorité de l’équipage est en sommeil artificiel,
seuls deux hommes et un puissant ordinateur (Hal)
se partagent la responsabilité de ce long voyage vers l’inconnu.

Tout se passe pour le mieux
jusqu’au moment où Hal décide
que le facteur humain n’est pas assez fiable
pour la mission qui leur a été confiée.






Voyage philosophique et métaphysique, ce space-opera est plus proche de Nietzsche que de Star Wars.
Même si les technologies futuristes peuvent faire sourire aujourd'hui (et encore...)
les interrogations suscitées et la magie intacte du film fascinent toujours.

Il n'est pas possible d’aborder toutes les composantes de "2001 : l'odyssée de l'espace",
toute sa richesse, d'en épuiser toutes les interprétations possibles...
Impalpable, ce film se révèle du domaine de l’abstraction, de l’esthétique, et du symbolisme.




« J'ai essayé de créer une expérience visuelle, qui contourne l'entendement et ses constructions verbales,
pour pénétrer directement l'inconscient avec son contenu émotionnel et philosophique.

J'ai voulu que le film soit une expérience intensément subjective
qui atteigne le spectateur à un niveau profond de conscience, juste comme la musique ;

"expliquer" une symphonie de Beethoven, ce serait l'émasculer
en érigeant une barrière artificielle entre la conception et l'appréciation » Stanley Kubrick

Du point de vue des avancées technologiques au début du XXIe siècle,
"2001 : l'odyssée de l'espace" donne une vision assez optimiste.
Dans la représentation de ce qu'étaient en au milieu des années 60 les technologies du futur,
Kubrick a poussé la précision et le réalisme à un point
qui ne s'était pas encore vu dans un film de science-fiction.
Il aurait méticuleusement détruit toutes ses maquettes
(ce qui n'est pas sûr puisqu'on voit le vaisseau Explorer 1 dans un épisode de la série Cosmos 1999)
avant de proclamer :
« Si d'autres veulent faire un film plus réaliste, il faudra qu'ils aillent le tourner sur place. »


L'obsédant silence du vide spatial, où l'astronaute, enfermé dans sa combinaison,
n'entend que sa propre respiration, joue un rôle de premier plan dans le film.
La Guerre des étoiles n'en a pas retenu l'idée,
ni même 2010 (la suite de 2001)
où l'on entend des bruits d'explosion dans le vide
(ce qui est une absurdité du point de vue physique !).


La qualité de ce travail et le perfectionnisme du réalisateur
ont permis aux effets spéciaux utilisés dans le film de
conserver une force qui crée encore aujourd'hui l'illusion.

De plus, les thèmes soulevés par ce film :
la nature de l'humanité,
l'intelligence,
notre place dans l'univers,
restent toujours d'actualité, quarante ans plus tard.



Si "2001 : l'odyssée de l'espace" devait être réduit à une scène emblématique,
ce serait sans doute
(du moins dans la conscience collective, si l'on compte les nombreuses parodies qu'elle engendra)
celle où le singe premier-homme lance en l'air le premier outil de l'humanité (un os)
et que celui-ci s'élève en l'air puis retombe
et se "transforme" soudain en un vaisseau spatial flottant dans l'espace et
qui semble lui-même "tomber" dans le prolongement de la trajectoire de l'os.

Ce montage est une spécificité de l'œuvre de Kubrick puisque
traditionnellement, un fondu au noir aurait été utilisé pour signifier le changement de contexte.
Ceci a pour effet d'effectuer un certain rapprochement entre les deux outils, l'os et le vaisseau.

La force de cette scène se trouve précisément dans l'ellipse que le réalisateur choisit d'opérer.
Ainsi pour Kubrick les millions d'années d'évolution de l'homme ne représentent qu'une fraction de seconde.

Toute cette évolution n'est qu'une transition qui a permis à l'homme
de passer des premières inventions à la marche sur la lune,
étape jugée comme révélatrice de maturité puisque c'est ici que l'on découvre le monolithe.

L'homme n'évolue donc, dans 2001, que par paliers successifs.

Kubrick a avoué n'avoir aucune explication rationnelle pour comprendre les dernières images.
Libre à chacun de les interpréter...



L’originalité du film se donne avant tout dans l’impression, pour le spectateur, d’être débordé par ce qu’il voit.
Le film se dérobe à lui, d’abord parce qu’il multiplie les ruptures : 2001 nous échappe parce qu’il
sort des habitudes narratives du cinéma et se refuse à tout compromis explicatif.
Les dialogues sont les plus réduits possible et se limitent souvent à des échanges d’une grande banalité.



Le film est ainsi comme un excès,
autant par son ampleur (historique, métaphysique et poétique),
que parce qu’il déborde le cadre courant d’un genre (la science-fiction).

"2001, l’odyssée de l’espace" n’est pas l’aventure spatiale d’un certain nombre de personnages,
c’est à la fois une fresque qui concerne l’humanité dans son ensemble,
un documentaire scientifique sur la vie de l’homme dans l’espace,
un poème visuel.






related torrents

Torrent name

health leech seeds Size
 

comments (0)

Main Menu