Movies - Other

Syriana

  • Download 5x Faster
  • Download torrent
  • Direct Download
  • Rate this torrent +  |  -
Syriana

Free and Direct Download with Usenet.nl 300GB+ free


Torrent info

Name:Syriana

Total Size: 657.89 MB

Magnet: Magnet Link

Seeds: 0

Leechers: 0

Stream: Watch Online @ Movie4u

Last Updated: 2010-03-17 03:15:36 (Update Now)

Torrent added: 2009-08-29 02:13:28

Alternatives:Syriana Torrents





Torrent Files List


Syriana.avi (Size: 657.89 MB) (Files: 1)

 Syriana.avi

657.89 MB
 

Announce URL: http://tracker.torrent411.com:56969/announce

Torrent description

***ATTENTION*** Afin de télécharger ce torrent, vous devez posséder un compte sur www.torrent411.com et ensuite entrez votre passkey manuellement (http://tracker.torrent411.com:56969/votrepasskeyici/announce) ou re-télécharger le torrent directement sur le site. Merci!


Syriana preview 0

Date de sortie : 22 Février 2006
Réalisé par Stephen Gaghan
Avec George Clooney, Matt Damon, Jeffrey Wright
Film américain.
Genre : Drame, Espionnage
Durée : 2h 8min.
Année de production : 2004
Distribué par Warner Bros. France

L'héritier du trône d'un émirat arabe, le Prince Nasir, réformiste et progressiste, décide d'accorder les droits de forage de gaz naturel à une compagnie chinoise, au détriment du géant texan Connex Oil.
Connex rachète alors la petite compagnie Killen, une fusion qui attire l'attention du Ministère de la Justice à Washington. Benett Holiday, ambitieux avocat du cabinet Sloan Whiting, veille au bon déroulement de cette opération douteuse.
Bob Barnes, vétéran de la CIA qui se préparait à "pantoufler", se voit proposer une dernière mission : éliminer le prince Nasir.
Bryan Woodman, expert en ressources énergétiques, se rend à un gala organisé par le Prince Nasir. Son jeune fils meurt accidentellement lors de cette soirée.
Ces événements auront une incidence directe sur la vie d'un jeune ouvrier pakistanais de la Connex.



Secrets de tournage


Présenté à Berlin
Syriana est présenté en Sélection officielle, hors compétition, au Festival de Berlin en 2006.

Gaghan/Clooney/Soderbergh : "Traffic" d'influences
Syriana est le second long métrage de Stephen Gaghan après Abandon en 2002. Si ce premier opus est passé un peu inaperçu (il est d'ailleurs inédit en France), Gaghan est connu des cinéphiles pour avoir signé le script de Traffic de Steven Soderbergh, avec à la clé un Oscar du Meilleur scénario en 2001. Le réalisateur d'Erin Brockovich et son associé (et acteur fétiche), George Clooney, ont coproduit Syriana via leur maison de production Section 8. Ce sont eux qui avaient suggéré à Gaghan de lire La Chute de la CIA (See no evil) l'ouvrage de Robert Baer, dont est inspiré le film. Devant la caméra, Clooney retrouve un de ses coéquipiers d'Ocean's Eleven et Ocean's Twelve (deux hits de Soderbergh) : Matt Damon. Ajoutons que le chef-opérateur de Syriana n'est autre que Robert Elswit, collaborateur régulier de Paul Thomas Anderson, à qui on doit aussi le noir et blanc très remarqué de Good night, and good luck., le deuxième long métrage mis en scène par Clooney en 2005. Il a cette fois tourné l'ensemble du film en caméra portée. Enfin, on retrouve au générique la costumière Louise Frogley, qui occupait déjà cette fonction sur Traffic.

Aux sources du projet
Auteur du scénario de Traffic, film choral (comme Syriana) et récit-puzzle sur la circulation de la drogue entre le Mexique et les Etats-Unis, Stephen Gaghan a été frappé par certains parallèles entre le trafic de stupéfiants et les luttes de pouvoir et d'influence à l'oeuvre dans l'industrie pétrolière. "A cette époque, une seule et même branche chapeautait au Pentagone la lutte anti-terroriste et la chasse aux narcotrafiquants. L'idée m'est venue que la plus grande addiction de notre pays était peut-être bien... sa dépendance au pétrole étranger à bas prix ; et que notre puissance tenait pour une bonne part à la facilité que nous avons à nous en procurer."

Les intentions du cinéaste
"Nous vivons une époque complexe et difficile, et j'ai souhaité que cette complexité se reflète concrètement dans Syriana, y compris dans sa narration. Il n'y a ici ni bons ni méchants, nos personnages ne suivent pas un itinéraire classique, les intrigues ne débouchent pas sur une morale édifiante, et si les questions restent ouvertes, c'est avec l'espoir que ce film vous touchera différemment, et laissera en vous une trace plus durable. Cela m'a semblé le reflet le plus honnête du monde de l'après 11-septembre dans lequel nous vivons."

Baer en guerre
Le point de départ de Syriana est un livre-témoignage de Robert Baer : "See No Evil: The True Story of a Foot Soldier in the CIA's War on Terror" (2002), paru en France sous le titre "La Chute de la CIA : les Mémoires d'un guerrier de l'ombre sur les fronts de l'islamisme". Baer a passé plus de 20 ans à la Central Intelligence Agency (CIA, l'organisme du Renseignement américain). En fonction au Moyen-Orient de 1976 à 1997, il raconte dans son livre son engagement et ses désillusions, en revenant sur les échecs essuyés par les services secrets américains dans la lutte contre le terrorisme. L'auteur expose également son point de vue, très critique, dans CIA, guerres secrètes, un documentaire de William Karel. C'est Baer qui a inspiré le personnage de Bob Barnes, qu'interprète George Clooney dans Syriana. Notons que Baer fait une apparition en forme de clin d'oeil dans le film : il y a incarne un responsable de la sécurité de la CIA...

Décryptage
A propos du travail effectué à partir de l'ouvrage See no evil, le réalisateur estime : "Je pense que nous avons préservé l'essence du livre de Bob Baer, qui m'a aidé à décrypter les relations complexes des acteurs de la guerre du pétrole et incité par là même à entrecroiser plusieurs lignes narratives dans le film." George Clooney souligne de son côté : "C'est un récit fascinant, mais, plus nous passions de temps à le décortiquer, et plus nous voyions se profiler d'autres histoires, toutes dignes d'être racontées. Nous avons dès lors envisagé Syriana comme une réplique à ces films du milieu des années 70 qui avaient le cran de présenter les échecs du gouvernement comme notre échec collectif, et pas seulement comme celui d'un parti ou d'une faction."

S'informer sur les Renseignements
Robert Baer a accompagné Stephen Gaghan au Moyen-Orient pour lui présenter différents acteurs-clé de l'industrie pétrolière et des dirigeants politiques (des agents de renseignements aux marchands d'armes, en passant par le chef du Hezbollah), qu'il avait côtoyés en tant qu'agent de la CIA. Dans le cadre d'un travail de préparation et de documentation qui dura une année, le cinéaste a également voyagé en Europe (France, Italie, Suisse, Royaume-Uni) afin d'y rencontrer d'autres précieux informateurs. "J'ai (...) constaté qu'en posant la même question à cinq personnes, j'obtenais cinq réponses différentes qui étaient loin d'épusier le sujet. Partant de là, j'ai cherché à me focaliser sur le fonctionnement du monde souterrain du renseignement."

Réfléchir et débattre
Evoquant la dimension politique du film, George Clooney précise : "Nous ne cherchons pas à faire la leçon à quiconque et ne prétendons pas imposer une vérité. Un bon film peut initier un débat, en l'occurrence une discussion sur la dépendance du monde à l'égard du pétrole, mais aussi sur la corruption, l'efficacité de la CIA... et bien d'autres thèmes. Nous avons besoin de ce genre de discussion." De son côté, Stephen Gaghan explique : "Changer de "focale" pour passer du général au particulier, c'est faire un pas dans sa tête (...) Ce film projette des gens ordinaires dans des situations extraordinaires, pour illustrer l'idée que la responsabilité personnelle n'est pas un vain mot, et que nos choix quotidiens contribuent à la situation globale (...) C'est en suivant les vies quotidiennes de ces personnages que nous pénétrons un monde qui peut sembler abstrait et tentons de dénouer l'écheveau des intérêts pétroliers, du terrorisme et de l'émergence de la démocratie au Moyen-Orient -toutes choses qui ont une incidence très réelle sur notre économie et notre psychisme, et qui pèseront sans doute encore longtemps sur eux."

Le poids d'un rôle

related torrents

Torrent name

health leech seeds Size

syriana hdrip ac3 [ com]

58 25 2.55 GB 0
 

comments (0)

Main Menu